Cecile Corbel, plus féerique que jamais !

Cecile Corbel nous prépare un album que vous adorerez ! Outre une inspiration des plus féeriques, elle associera au graphisme de son livret fées, elfes et lutins. On peut déjà vous dire que des illustrations de Jean-Baptiste Monge seront au rendez-vous ! En attendant la sortie du prochain album, une petite écoute s’impose…

Il reste deux dates de sa tournée au cas où…

-Le 23/08/14 : Gartenakademie Festival – Münster (DE)
-Le 24/08/14 : Abbaye de Marbach – Obermorschwihr (68) – 17h

L’Heure Bleue, un projet poétique et féerique…

L’Heure Bleue, nouveau projet à paraître aux éditions Voye’l est un recueil de poèmes illustrés par Annick De Clercq et en souscription pour le moment sur

http://fr.ulule.com/lheure-bleue/

banner__HB_crowfunding4

J’ai répondu aux questions posées par Voye’l, une façon de vous faire découvrir quelques aspects de ce projet…

Voy’el : Comment ce projet est-il né ?

Richard : Ce projet traînait dans mon esprit depuis longtemps. L’idée d’écrire quelque chose autour de cet instant magique, ce moment précis où le jour laisse place à la nuit, où les deux mondes se touchent laissant entrevoir le pays des fées me fascine. Je ne voyais aucun autre moyen d’exprimer mon ressenti que par la poésie et bien entendu au travers d’illustrations pouvant lever, si cela est possible, le voile sur cet instant féerique. Annick, de par son style, de par ses couleurs a réussi l’impossible.

 

Voy’el : Pourquoi ce sujet des fées ?

Richard : Les fées, la féerie, sont des évidences pour moi. Je côtoie ce monde de l’Ailleurs depuis toujours. Je ne me verrais pas écrire sur un autre sujet à part la nature mais pour moi ces deux thèmes sont intimement liés. Ici, l’envie de toucher à l’essence des fées, sous un angle mêlant féminité et intimité, usant de la poésie, cette forme imagée de l’écriture, encore relevée d’illustrations forme un tout unique, un moment hors temps où les lecteurs pourront se perdre…

L'Heure-bleue-couverture-1

Connaissez-vous le vilain grand canard ?

Une démarche originale et insensée dédiée au Merveilleux. Voilà qui ne pouvait que nous plaire ici au Peuple féerique. L’objectif de ce journal est de lutter contre l’anastasia, mal dont souffre nombre de personnes et qui naît dès l’enfance. Du moins, selon les créateurs de l’œuvre : « De nos jours en Europe, et plus particulièrement en France, les enfants semblent atteint d’un trouble nouveau, «l’Anastasia». Ce trouble apparaîtrait vers l’adolescence  et ne cesserait de croître à l’âge adulte. L’Anastasia, dérivé du mot «anesthésie», provoquerait une insensibilisation progressive des parties les plus délicates de l’ouïe, de l’odorat, de la vue, du toucher et du goût. Par la suite, cet engourdissement nous empêcherait d’accéder à tout élément associé aux mondes merveilleux et engendrerait  même une amnésie totale ou partielle de ce que nous connaissions enfants: suivre des yeux le vol d’un feu follet, entendre le chant des sirènes, reconnaître le goût amer d’un philtre d’amour, sentir sur la peau les chatouilles d’un lutin malicieux, retrouver son chemin grâce aux diverses effluves forestières par exemple ».

C’est donc pour lutter férocement contre cette douloureuse maladie qui empêche de voir les fées que les créateurs du Vilain Grand Canard ont lancé leur papier rempli de belles choses et d’autres invraisemblables, preuve que cet Autre Monde existe ! Nous leur souhaitons bon vent, qu’il les porte jusqu’aux étoiles du fond des mers de la Galaxie du Rêve, là où séjournent les esprits des elfes !

Une adresse pour découvrir tout cela: http://levilaingrandcanard.com

vilaingrandcanard