Artistes de Féerie – Jim Colorex

Chaque mois, le Peuple féerique vous fait découvrir un artiste de Féerie. Sculpteur, peintre, illustrateur…  Respectable Ancien ou délectable moderne. Peu de mots, mais de belles images pour vous laisser vous immerger dans ces mondes fabuleux.
Ce mois-ci :

Jim Colorex

Jim Colorex sillonne les festivals du Nord de la France et d’ailleurs avec ses oeuvres colorées. Lui qui décore volontiers les vitrines des boutiques accompagnera vos salons de ses tableaux foisonnants et de ses nymphes gracieuses. Un artiste à découvrir sur www.jim-colorex.com

 

JimColorex004

JimColorex005

JimColorex001

JimColorex003

JimColorex002

 

Fées, elfes et lutins de la maison au jardin !

esprits

Voici que la rentrée s’annonce avec son lot de projets et de parutions. Rien de prévu de mon côté d’ici à début 2017. J’en profite donc pour vous reparler des deux Grands Livres parus chez Trédaniel/Véga et toujours disponibles en librairie. Ce sont les deux livres qui m’ont pris le plus de temps à créer. Trois années de documentation et écriture par livre. Si intéressé, vous les trouverez facilement sur les sites de vente en ligne tels que Fnac, Decitre, Amazon et quelques librairies sur Internet.

Le mieux est encore de le commander chez votre libraire habituel, s’il ne l’a plus en rayon, il pourra vous le commander très facilement.

Le Grand Livre des Esprits de la Nature propose un voyage à travers les folklores du monde entier et pas moins de 1150 créatures, fées, elfes, lutins des forêts, océans, rivières et jardins. Un Petit peuple qui veille sur les fleurs, les arbres, les animaux… Un livre pour réenchanter une nature que l’on bafoue depuis des décennies…

Le Grand Livre des Esprits de la Maison parle des coutumes ancestrales de permission pour bâtir, recevoir l’aval du gardien des lieux. c’est tout le Petit Monde qui se cache sous les planchers, derrière les murs qui se retrouve en ces pages. Pas moins de 900 êtres, bien ou mal intentionnés à notre égard. Un autre voyage, encore plus intime celui-là car il nous touche directement, s’inscrit dans nos foyers…

Les deux livres forment un ensemble cohérent, l’un ne va pas sans l’autre car pour bien appréhender le monde des fées, il faut se rendre compte qu’elles sont partout. Que cette petite mythologie a accompagné les hommes, le monde depuis l’aube des temps.

Je vous invite à voyager avec moi au travers de ces deux livres. Si vous les avez déjà, n’hésitez pas à commenter ce post pour faire part de votre avis sur les créatures, les textes, les illustrations…

Bon voyage au coeur du Petit Monde !

Sur la trace des Pixies du Dartmoor… la quête impossible du Piskie cave !

La vie d’un bourlingueur lancé sur la trace des fées n’est pas de tout repos. Oh non… Pour preuve cette mésaventure qui m’est arrivée récemment alors que je voyageais dans le sud de l’Angleterre, m’étant rendu dans le Devon sur la trace des Pixies du Dartmoor. L’endroit le plus réputé hanté des Pixies ou Piskies comme ils les appellent là-bas est le Sheepstor. Ce Tor est situé au sud du Parc National du Dartmoor, endroit magique s’il en est.

sheepstor005

C’est donc le coeur confiant et l’expédition hautement préparée que je me rendais sur place. J’avais préalablement pris le soin d’imprimer deux photos de l’endroit. Une première de cette Pixie’s House, cette maison des Pixies, une fente étroite entre deux rochers. Une seconde, bien plus utile car tous les rochers se ressemblent, consistait en une vue prise depuis le rocher vers la plaine. On y voyait une grange facilement repérable, ce qui me permettrait de m’assurer de l’endroit.

Excité par l’aventure et accompagné de ma petite équipe, nous mîmes déjà une bonne heure avant de trouver une entrée nous permettant de grimper. Eh oui, par on ne sait quelle volonté lutinesque, impossible de s’approcher du Tor autour duquel on tournait et retournait, voyant même quelques randonneurs y grimper sans pouvoir nous-mêmes aboutir à ce petit parking pile poil comme il fallait… Grrr. Bref, une heure plus tard, sur les conseils avisés d’un vieux couple de la région qui nous indiqua une possible entrée mais surtout un résumé de l’histoire du pays où les fermes disparurent les unes après les autres…, nous quittions enfin la voiture pour bondir à l’assaut du Sheepstor !

sheepstor03

 

Après avoir escaladé non sans mal la superbe colline, ma petite équipe m’ayant abandonné, je m’élançai seul sur le rocher. Et là, surprise ! Un grand corbeau ! Il se laissa approcher le temps d’un cliché et de quelques paroles échangées car sans nul doute c’était là un esprit du lieu, sinon le maître. C’est alors que je me rendis compte que mes deux vues de la Pixie’s House étaient restées… dans la voiture. Là, tout en bas…

sheepstor01

Trop tard hélas pour penser un aller et un retour… ou plutôt un retour, un aller et encore un retour… Les jambes fatiguées, l’esprit contrarié, j’abandonnai le Sheepstor et son secret non sans prendre quelques photos de rochers à l’air curieux ou de cavités m’en remettant au hasard pour que cela soit elle, la maison des Piskies…

sheepstor02

De retour à la voiture, je fus d’autant plus en colère en m’apercevant sur les vues que le rocher recherché n’était pas tout en-haut du rocher, ni même du côté où nous avions grimpé. Il se situait plutôt tout à côté de ce fichu petit parking que nous n’avions jamais su atteindre… Comme quoi quand les Pixies ne veulent pas, ils ne veulent pas. Pour me remettre de cette défaite, nous gagnâmes un beau petit tea-room où nous prîmes un Cream Tea bien mérité.

fitzcrossend

Fées et lutins de France – Boudic

Le Boudic est un lutin des écuries. Il prend beaucoup de plaisir à embrouiller les crins des chevaux ou à les faire tourner en bourrique. Pour s’en préserver, les éleveurs et fermiers ont pris l’habitude de placer des grains en équilibre sur une planche à l’entrée des écuries. Le Boudic ne manque pas de la renverser. Il est alors obligé de compter les grains, ce qui le détourne de ses farces à l’égard des chevaux. Une autre méthode consiste à placer le bâton de charrue dans le râtelier, posant ainsi un interdit infranchissable au lutin.

 

richardely-bestiairefantastique

Retrouvez toutes les créatures féeriques de cette région et des régions de toute la France dans ce livre paru aux éditions Terre de Brume. Plus de 600 fées, lutins et autres membres du Petit Peuple français vous y attendent ! Richard Ely, Amélie Tsaag Valren, Bestiaire fantastique & créatures féeriques de France, Terre de Brume, 2013

Sur la trace des Pixies du Dartmoor : le Wistman’s wood

wismanwood0001

C’est par une belle journée ensoleillée que je m’élançai une fois de plus sur la piste des Pixies du Devon. Mon choix s’était naturellement porté sur un incontournable du Dartmoor : le Wistman’s wood. Un bois étrange où des chênes nains ont été depuis toujours les gardiens d’un territoire hanté. Au bout d’une petite heure de marche, j’aperçus au loin ce qu’il reste aujourd’hui de cette forêt mythique. J’en avais des frissons tellement je savais ce lieu empreint de magie ancienne…

wismanwooddartmoor07

 

Et je ne fus point déçu. A l’entrée du bois, un cordon noué à l’un des troncs distordus me confirma que c’était bien ici un lieu de prière aux fées, aux Pixies comme ils les nomment là-bas. Mais attention, je savais aussi qu’il ne fallait pas les offenser au risque d’être pixie-led et me condamner à errer pour l’éternité dans ce lieu…

wistmanwoodvoeu

Je déposai donc moi aussi une petite ofrande, mon droit de passage sous les frondaisons enchantées de cette forêt magique où les pierres se mêlent aux racines…

wismanwoodoffrande

C’est alors que je remarquai un mouvement furtif derrière moi. Je me retournai et aperçu l’ombre d’un robin, un rouge-gorge ! Les légendes racontent que les lutins ont la faculté de se métamorphoser en animaux sauvages et le rouge-gorge est l’une de leurs apparences favorites. Voilà le signe que j’attendais et là aussi, je n’allais pas être déçu…

wistmanwoodrobin

 

Je me mis à me promener dans ce lieu magique, admirant cet entrelacs de branches tordues, grimpant sur les roches, caressant lichens et mousses, respirant le doux parfum de ce lieu traversé par les druides, les fantômes et les fées. Je me rappelai les légendes de ces gros chiens noirs aux yeux de feu, de cette chasse impitoyable donnée à celui qui s’y aventurait de nuit, aux dates sombres l’hiver naissant…

wistmanwood008

RichardElyWistmanWood

wistmanwoodpicture

Mais pour le moment, tout y était joie et clarté même s’il planait cet aura de mystère enchanteur. Je prélevai un peu de mousse que j’emporterai en ma demeure, un liant pour me rappeler ce moment…
wistmanwoodfeuillechene

wistmanwoodlichen
wistmanwoodmousse

Et je m’enfonçai toujours plus loin dans cet amas presque infranchissable où une légère brise porta à mes oreilles le murmure des temps passés. Un souffle des fées, instant magique qui me restera toujours…
wistmanwood006
DartmoorRichardElywistman

Et puis, je déposai en ce lieu un exemplaire de Merveilles et Légendes des Forêts Enchantées (Richard Ely, Séverine Pineaux, Amandine Labarre, aux éditions Au Bord des Continents) ouvert sur la nouvelle L’Elue des Pixies. Une des histoires que comprend cet ouvrage et qui se déroule ici même, dans ce bois.
wistmanwoodforetsenchantees

wistmanwoodeluedespixies

wistmanwoodforets

 

Et revoilà mon ami le rouge-gorge. Il s’approche, vraiment tout près, à peine un mètre. Nos regards se croisent et dans un silence absolu, je demeure là, près de lui. Une minute, une heure, plusieurs ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Le Wistman’s wood se joue du temps et des hommes. Il est territoire de fées, de Pixies.

rougegorgewistmanwood

wismanwoodforetsenchantees

J’abandonne là mon exemplaire, que les petits êtres s’en régalent à leur aise. Après tout, ce livre leur appartient. Ils m’ont soufflé les histoires. Juste retour des choses. Ce sera ma prière aux fées.

wistmanwoodpriere