Artistes de Féerie – Hazel Brown

Chaque mois, le Peuple féerique vous fait découvrir un artiste de Féerie. Sculpteur, peintre, illustrateur…  Respectable Ancien ou délectable moderne. Peu de mots, mais de belles images pour vous laisser vous immerger dans ces mondes fabuleux.
Ce mois-ci :

Hazel Brown

Hazel Brown est l’une de ces artistes anglaises bercée par le légendaire du Devon. Dans ses oeuvres, une nature omniprésente et des petits êtres qui y sont rattachés. Place aux fairies et aux pixies !

 

 

HazelBrown005

HazelBrown004

HazelBrown003

HazelBrown002

HazelBrown001

Sur la trace des Pixies du Dartmoor… The Hound Tor

Le Dartmoor nous a accueilli cet été en nous offrant de belles digitales colorées un peu partout. La légende raconte que ce sont les lutins qui en posant leurs doigts à l’intérieur des corolles ont formé ces petites taches, leurs empreintes digitales en réalité…Dartmoorgeneral009

Me voici au pied du Hound Tor, endroit hanté de chiens noirs aux yeux de braise qui ont inspiré le Chien des Baskerville de Sir Arthur Conan Doyle, une enquête de son célèbre détective Sherlock Holmes.  Je me demande si l’auteur, un fervent défenseur des fées, avait lui aussi vu cette aubépine à l’intérieur de laquelle les gens pendent des coeurs et des messages pour les Pixies ?

Dartmooraubepine

Dartmooraubepineoffrande

Arrivé en haut du Tor, je surprends des visages, des têtes fantasmagoriques. Ce sont les amas de rochers aux formes inouïes. Autour du Tor, une vue à 360° sur le Dartmoor. Impressionnant et magique !

HoundTor005

HoundTor004

Certains racontent que ce lieu était fréquenté des druides pour leurs assemblées et rituels. D’autres évoquent le diable ou encore des sorcières qui y auraient transformé un gigantesque chien en pierre… Quoiqu’il en soit, voici un incontournable du Dartmoor !

HoundTorRichard-Ely

HoundTor

Fées et lutins de France – Fadarelles

Drôle de réputation que celle des Fadarelles, que l’on craint tout autant que les Gainos, sorcières de l’Aveyron. Ces fées, le plus souvent des femmes car leurs hommes demeurent cachés dans les forêts, sont connues pour prédire le temps, raccommoder les vêtements comme personne et battre leur linge avec un battoir d’or. Parfois, il arrive que l’une d’entre elles épouse un humain. Ils vivent une belle vie aussi longtemps que le mari ne révèle point la nature de son épouse, s’il le fait, elle disparait aussitôt pour ne jamais revenir.

 

richardely-bestiairefantastique

Retrouvez toutes les créatures féeriques de cette région et des régions de toute la France dans ce livre paru aux éditions Terre de Brume. Plus de 600 fées, lutins et autres membres du Petit Peuple français vous y attendent ! Richard Ely, Amélie Tsaag Valren, Bestiaire fantastique & créatures féeriques de France, Terre de Brume, 2013

Fées et lutins de France – Braillards

Les Braillards de l’île de Noirmoutier font entendre leurs cris plaintifs lors des tempêtes nocturnes, ce qui les fait passer pour des pêcheurs tombés à l’eau. Les marins entendent ces cris, se jettent dans les vagues pour les sauver mais lorsqu’ils les rejoignent enfin, exténués, les lutins se hissent sur les flots et s’enfuient en marchant sur les eaux, riant de leur bonne farce.

 

richardely-bestiairefantastique

Retrouvez toutes les créatures féeriques de cette région et des régions de toute la France dans ce livre paru aux éditions Terre de Brume. Plus de 600 fées, lutins et autres membres du Petit Peuple français vous y attendent ! Richard Ely, Amélie Tsaag Valren, Bestiaire fantastique & créatures féeriques de France, Terre de Brume, 2013

L’Algarve, la contrée des Mouras encantadas…

mourasencantadas-algarve01

Toujours avide de découvrir des lieux enchantés, je me suis rendu en Algarve au château de Silves où une légende raconte que l’on peut entendre la nuit les gémissements ou les pleurs d’une Princesse enchantée, une Moura encantada enfermée dans la citerne du château… Les Maures enchantées ont toutes à peu près la même histoire. Elles sont nées d’un sort jeté par leur père lors de la fuite devant la reconquête chrétienne.  Les Maures occupaient la terre d’Algarve et s’en repartirent y abandonnant leurs trésors. Pour les garder, ils enchantèrent de jeunes princesses… De retour dans leurs terres, ces mêmes pères furent pris de tristesse et au gré du hasard chargèrent de la mission de ramener leurs filles de pauvres bougres désoeuvrés promettant la richesse à l’un, le mariage à l’autre…

mauresenchantees_8524

Pour délivrer une Moura encantada, il faut simplement à un jour précis, susurrer son prénom en brisant un petit pain magique. La jeune femme est alors libérée de sa mission et s’envole en fumée ou disparaît dans les airs pour s’en aller rejoindre les siens. Hélas, le preux chevalier improvisé ou souvent son épouse, mélangent les petits pains, les brisent bien trop tôt ou prononcent mal les prénoms. Peu importe la faute, le résultat est identique : la Moura encantada résidera à jamais dans son puits, sa grotte, son château ou sa citerne comme ici à Silves…

mourasencantadas_8537

mourasencantadas_8533

mauresenchantees_8528

Je n’ai pas eu, hélas, l’occasion d’entendre les murmures de la fée lorsque j’ai tendu l’oreille au-dessus de cette ancienne citerne dont vous voyez le toit ci-dessus, mais par contre, je me suis arrêté devant cette image, un peu plus bas dans la rue, trouvant que cette belle dame avait elle aussi quelque chose de féerique, n’est-il pas ?

mauresenchantees_8542