Feed on
Articles
Commentaires

J’avoue ma frustration vis-à-vis de facebook. Plus de 10.000 amis des fées sur ce réseau et impossible de leur diffuser les articles sans payer 50 euros minimum par post ! Alors voilà, pour contrer ce fléau, n’hésitez pas à opter pour un autre moyen de recevoir les articles de ce blog: inscrivez vous à la newsletter ci contre, là juste à droite. C’est le moyen le plus sûr de voir tout ce qui défile ici. Ou rendez-nous visite souvent, pas sûr que la page facebook tienne encore longtemps dans ces conditions de plus en plus pesantes… Alors rejoignez-nous ici, vous serez toujours les bienvenus !

Chers lecteurs, fin de l’année passée, une bande d’affreux pirates avaient attaqué ce blog. Quelques articles avaient pu être sauvés et fort heureusement, notre grande interview de l’Elficologue. C’est donc avec joie que je vous annonce que je mettrai en ligne cette interview d’ici le 1er mai… Un peu de patience encore et vous pourrez vous replonger dans cet entretien marathonesque puisqu’il avait duré 7 heures !

On reparle du Bestiaire fantastique paru aux éditions Terre de Brume. Cette fois, c’est l’excellent site spécialisé sur l’Imaginaire, ActuSF qui vous propose une petite interview. Je reviens sur l’élaboration de l’ouvrage, le type de créatures connues en France, etc. Une interview menée par Jérôme Vincent que vous pouvez lire ici.

interview de Richard Ely sur ActuSF

Il y a tout juste un an, le Grand Livre des Esprits de la Nature prenait le chemin des librairies. C’était pour moi, l’aboutissement de trois ans de recherche, de contacts, d’émotions fortes. Je voulais absolument voir paraître ce livre. Il m’était paru nécessaire d’offrir aux passionnés de féerie un ouvrage qui renouait à la fois avec la Nature mais aussi avec les sources qui ont façonné l’image des fées et lutins partout dans le monde. 1150 noms de créatures féeriques. Je n’en reviens toujours pas.

 

grandlivredesfeeslutinselfes

Bref, au bout de cette merveilleuse première année, je tenais encore à remercier. Merci à Frédérique pour son travail époustouflant sur les illustrations. Merci à Nicolas pour être toujours dans le coup de mes petites combines et m’avoir réalisé une si belle couverture, la bande annonce du livre et la série de capsules vidéo humoristiques. Merci à Aude, Noémie pour les relectures attentives. Merci à ma tribu pour avoir supporté mon absence toutes ces soirées où je m’enlisais dans les livres remplis de poussière. Merci à Christian pour la maquette du livre. Merci à Guy Trédaniel et Sophie Gillot, mes éditeurs, qui ont cru en ce projet et lui ont donné vie. Et puis, surtout, merci à vous, lecteurs, sans qui ce livre n’aurait pas eu de vie. Merci d’en avoir parlé, d’avoir partagé son existence sur vos blogs, vos murs, vos pages… Merci d’encore toujours être là, un an après, de continuer à le faire découvrir à un public de plus en plus nombreux. Merci d’avoir joué le jeu des petites graines, d’avoir semé du rêve et des merveilles, vos photos ont été un retour des plus précieux pour moi. Merci pour vos commentaires touchants lors des salons, festivals et dédicaces, le sourire de vos enfants, votre sympathie…

A tous, Le Grand Livre des Esprits de la Nature vous dit MERCI !

C’est un constat. Très peu d’événements féeriques se tiennent dans la partie sud de la France. Pourquoi ? Aucune idée, alors la question est posée à vous, amis du soleil, des lavandes et du bon vin, pour quelle(s) raison(s) n’y a-t-il pas de grand festival mettant les fées et lutins à l’honneur par chez vous ? Aucune marque de Pastis pour sponsoriser les trolls ? Trop occupés avec les championnats de pétanque ? Pourtant, à voir les créatures du Sud, on ne peut pas dire que les êtres féeriques manquent en vos contrées, farfadets, dracs, fades et autres Petits Hommes grouillent même de partout… Alors, qu’attendez-vous ? Moi, je rêve déjà d’un festival dans un coin de nature merveilleuse comme il en a tant dans le Sud, d’un rendez-vous féerique annuel ou bisannuel où coulerait le rosé, de soirées pimentées où partager de jolies rondes avec les Hadas…

feesdusud

MAGNUS

Une histoire à tuer le temps

Laurent Peyronnet

Illustrations: Godo

Dadoclem éditions

Magnus

L’Histoire:

Un voyage onirique au pays des Lapons où l’aventure nous laisse sans souffle. Par un temps de tempête, Magnus, un jeune garçon fait la rencontre d’un vieil homme, vivant à l’écart de la ville. Il découvre la bibliothèque de celui que les anciens appelaient déjà « le vieux sorcier » et entame par hasard son premier voyage dans le temps grâce à un mystérieux livre. Les aventures qu’il vivra ainsi, avec un petit troll qui sera son guide, le marqueront pour toujours car il apprendra tant de choses sur les Vikings mais aussi les dieux de la mythologie scandinave et, enfin, sur les Lapons. L’une des vocations de Magnus est d’initier le jeune public à la culture des Vikings tout en étant parfaitement exact du point de vue historique. Mais, ce court roman est avant tout une aventure fantastique qui transporte les lecteurs, petits et grands, qui ont déjà eu la chance de le lire.

 

Mon avis:

J’ai passé un excellent moment. Cette façon de conter les croyances et traditions nordiques au travers de l’histoire d’un enfant qui vit de belles aventures est vraiment intéressante. L’auteur nous fait vivre son expérience des contrées du Nord avec beaucoup d’intérêt et de façon des plus limpides, du coup le public adulte, passionné de mythologie ou d’Histoire, y trouvera aussi son bonheur. Les illustrations de Godo ancrent l’histoire et nous permettent de visualiser certains objets ou concept de façon très claire. Seul bémol d’après moi, le titre de l’histoire qui joue sur la notion de temporalité mais qui n’exprime pas bien le contenu, du moins cette particularité qui le lie au Grand Nord, ce qui aurait été plus adéquat. Une série pleine de promesses à découvrir sans hésitation.

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :