Cartes esprits de la Nature – Editions du Souffle d'or

Fabrice TONNELLIER
Alexis SZWED
Editeur : Le Souffle d’Or
Collection : Cartes de méditation
ISBN : 3660341220696
Format : 40 cartes 61 x 100 mm – boîte cloche 165 x 115 mm
Prix : 20 €

Présentation de l’éditeur:

La nature est un monde bien plus riche qu’on ne l’imagine ! Elle est peuplée de nombreux esprits – Dragons, Elfes, Lutins, Fées, Sylphes, Gnomes… – hélas, pour le commun des mortels, totalement invisibles. Entrez en relation avec les esprits de la nature !
Pour devenir le héros de sa légende personnelle, le joueur doit restaurer les liens magiques oubliés qui le relient à aux esprits de la nature et vivre en meilleure harmonie avec la nature.
Les 40 cartes sont rassemblées en 4 familles : Peuple de l’élément Terre, Peuple de l’élément Eau, Peuple de l’élément Air et Peuple de l’élément Feu.
L’apparence des personnages et leur caractère stimulent l’imagination.
Chaque esprit de la nature, décrit dans le livret, devient un allié.
Les cartes font émerger les aspects matériels, émotionnels, spirituels et cachés de votre quête. Elles s’utilisent comme tremplin de réflexion, source d’inspiration.
Plusieurs modes de tirage et jeux possibles :en solo ou avec des complices ; au cours d’une formation, d’un stage ou séminaire…

Ce jeu plein de bonne humeur réjouira petits et grands, amateurs d’univers féeriques, amoureux de la vie.
Sa profondeur surprend et pousse à l’action !

Notre avis:

Difficile de se positionner par rapport à la conception de ce jeu de cartes. D’un côté, il y a l’aspect spirituel et le rapport aux élémentaux. De l’autre un aspect plus ludique dans son approche. Une approche originale donc, qu’il faut tester avant d’en trouver l’efficacité. A noter que notre petite expérience s’est révélée assez drôle puisque par deux fois et à quelques jours d’intervalle, c’est exactement la même carte que nous avons tirée et le message semble bien nous correspondre. A vérifier… Bref, une expérience à tenter mais un petit regret côté « noms » donnés aux élémentaux, certains comme « Sorcière cauchemar » ou  » Djiinator » font assez tâche. D’ailleurs les noms sont empruntés de ci de là avec de réelles inventions ce qui donne au tout un côté enfantin pour une matière qui ne l’est pas. Les auteurs eux-mêmes semblent manquer d’expérience féerique pour avoir élaborer ce jeu de cartes même si scénaristiquement, ce sont de jolies histoires. Reste que les cartes demeurent un medium comme un autre pour tenter de dialoguer avec les fées ou de percevoir leurs messages, alors, pourquoi pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *