La légende du changeling, T2. Le Croque-mitaine – Pierre Dubois & Xavier Fourquemin (Le Lombard)

La légende du changelin
T2. Le Croque-mitaine
Scénario: Pierre Dubois
Dessin: Xavier Fourquemin
DATE DE PARUTION : 23 Avril 2009
FORMAT : 24 x 31,5
NOMBRE DE PAGES : 48 en couleurs
PRIX : 13.50 Euros – 26.20 FCH

Présentation éditeur:
À peine débarqués de leur Dartmoore natal, les Johnson réalisent que Londres ne sera pas la terre promise. Les indigents dans leur genre sont là pour nourrir la bête et toute tentative de rébellion est étouffée dans le sang. Pourtant, leur fils Scrubby n’a pas oublié sa forêt et les fées qui la peuplent. Même au cœur de la grande machine, il devra retrouver un peu de nature, ressusciter le sens du merveilleux…
Avec des créateurs comme Pierre Dubois et Xavier Fourquemin, le fantastique ne devrait guère tarder à refaire surface !

Notre avis:
Pierre Dubois doit certainement arborer un sourire comme jamais: il a réussi à insuffler un parfum de féerie au neuvième art !
Ce deuxième tome confirme en effet tout le bien que nous avions pensé de cette série en lisant le premier. L’art de Xavier Fourquemin, déjà applaudit pour son diptyque «Miss Endicott», y est, bien sûr, pour beaucoup. Ses bouilles extraordinaires, ses paysages dynamiques, sa vision de la ville, des quartiers pauvres et de la mine sont aussi bien une réussite que l’étaient la campagne et la nature légendaire du premier tome.
La Légende du Changeling, c’est la rencontre de deux grands messieurs et ça fait des étincelles ! Des étincelles de magie bien sûr puisque nous retrouvons le petit Scrubby qui ne grandira pas au fil des planches et du temps, tout comme Peter Pan, héros des planches (de théâtre celles-là) que croise justement ici notre Scrubby le temps d’un applaudissement crucial pour l’avenir des fées. N’est-ce pas Monsieur Barrie ?
Bref, vous l’aurez compris, on est complètement fan de cette série tellement c’est une réussite ! La féerie y est abordé en grand respect, comme toujours avec Pierre Dubois, et l’imagerie déployée par Xavier Fourquemin est un bonheur parfait. Une série qui est en passe de se hisser au niveau d’un Peter Pan de Loisel ou d’un Algernon Woodcock de Sorel et Gallié. Si vous croyez aux fées, lisez haut et fort cet album !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *