Nains, lutins et autres gnomes – Casterman

Nains, lutins et autres gnomes
Auteur :  Michel Bonnet
Illustrations: Caroline Picard
Date de parution : 01/04/2009
Collection : Documentaire
Série : Bibliothèque du Fantastique
Editions Casterman
Tome : 8
Pages : 64
Dimensions : 23.6×28.7×1.1 cm
Prix : 14,95 €

Présentation éditeur:
Figures clés de l’imaginaire fantastique, les nains ont bénéficié récemment d’un fort regain d’intérêt grâce aux succès de films comme Le Seigneur des anneaux ou Eragon, qui font une place de choix à ce peuple fascinant. Fort de ce contexte porteur, c’est donc à une cartographie de l’univers riche et complexe des nains que s’attelle, après les fées, les dragons, les elfes et autres sirènes, ce nouveau volume de La Bibliothèque du fantastique. Car il n’y a pas, comme le met en évidence le panorama documentaire établi ici par Michel Bonnet, une seule population de nains, homogène, mais au contraire d’innombrables « familles » et branches distinctes, différenciées par leur origine, leur culture, leurs moeurs, etc. Nains travailleurs ou nains combattants, Korrigans, Pixies, Gobelins, Hobbits ou Brownies – sans oublier le francophone Farfadet -, voici donc une riche galerie de portraits à découvrir par le menu. Côté visuel, on peut évidemment compter sur le talent de Caroline Picard (une habituée de La Bibliothèque du fantastique, avec déjà trois ouvrages à son actif), qui, avec un enthousiasme communicatif, met brillamment en images cette tribu remuante et toujours attachante.

Notre avis:
Sentiment étrange que celui qui naît au fil des pages de ce huitième tome de la Bibliothèque du Fantastique. Déjà, mélanger nains et lutins est un choix qui se discute. D’accord, on prend pour critère la taille… OK. Ensuite, tout est fortement mélangé comme si l’auteur avait picoré de ci de là anecdotes et créatures, coutumes et légendes pour en régurgiter un méli-mélo féerique qu’on a du mal à digérer. Et puis, il y a les oublis. Comment peut-on omettre de parler des Nutons d’Ardenne dans un ouvrage français sur les lutins, gnomes et nains ?
Bref, pas très réussi ce huitième tome alors que certains des précédents comme celui sur les sirènes ou encore les fées étaient vraiment très bien documentés avec une information bien restituée et claire à la lecture. Ramener les légendes à des exemples actuels tirés des livres, films et jeux de fantasy, pourquoi pas, mais faisons-le de façon intelligente, en s’en servant pour en apprendre plus à la jeunesse sur féerie, pas en leur donnant des arguments supplémentaires pour tout mélanger.
Les illustrations de bonne qualité sauvent un peu l’ensemble du livre même si, là aussi, on dessine beaucoup de nains, un peu de gnomes et quelques lutins pas toujours heureusement placés sur les pages en rapport…

En résumé, un ouvrage qui manque beaucoup de cohésion et d’une présentation bien pensée.

Enregistrer

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :