Le livre des choses perdues – John Connolly, éditions L’Archipel

Le livre des choses perdues
John Connolly
Editeur : L’Archipel
Prix : 18.50 €

Présentation de l’éditeur:

Inconsolable depuis la mort de sa mère, David, 12 ans, se réfugie dans les livres pour fuir le remariage de son père et se consoler de la naissance de Georgie, son demi-frère. Un jour, il découvre un trou caché derrière des buissons, au fond du jardin, et se retrouve propulsé dans un univers parallèle, un monde étrange et hostile peuplé de trolls, de sires loups, de créatures hybrides, mi-homme mi-animal, et d’autres personnages issus de ses lectures et de son imaginaire…

Grâce à l’aide du Garde-Forestier et de Roland, un preux chevalier, il va, après bien des épreuves – combats, énigmes à résoudre… – rencontrer un vieux roi qui conserve ses secrets dans un volume mystérieux, Le Livre des choses perdues. Ce dernier, conseillé par l’Homme Biscornu, être maléfique qui suit David depuis son arrivée, lui propose un pacte : la vie de son demi-frère contre son royaume. David trahira-t-il Georgie ? Parviendra-t-il à regagner le monde réel sain et sauf ?

Notre avis:

On repproche souvent aux contes de fées d’avoir été édulcoré au fil du temps. John Connolly redonne aux contes avrités dans cette histoire toute leur rudesse, leur douleur et leur poignante vérité. Dès les premières pages, griffes et ronces entourent votre coeur de lecteur et il vous est impossible de détacher votre esprit de l’aventure du jeune héros, David, victime du destin. Vous le suivrez dans l’exporation de son imaginaire, de son inconscient, avec l’espoir de voir surgir la lumière… Vous serez malmené, secoué, effrayé. L’auteur n’épargne pas ses lecteurs peut-être trop habitués à un monde ouaté, lissé, aux angles arrondis par une moralité colorée et sucrée, tout en décalage avec la réalité. John Connoly parvient à lier intimement réalité et imaginaire dans un récit d’une grande finesse. Par contre, si l’adulte que je suis a été conquis, le père se pose des questions sur la version jeunesse de l’édition du présent livre. Ceratins aspects nous semblent trop complexes pour pouvoir véritablement les comprendre avant 16 ans, même si la préoccupation princpale du livre peut l’être bien avant. Cela reste, d’après nous, un livre écrit par un adulte avec son parcours d’adulte, ses idées d’adulte…

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

4 lutineries sur “Le livre des choses perdues – John Connolly, éditions L’Archipel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :