Sur la trace des elfes d’Islande : Le Cercle d’Or

Voyager en Islande est une aventure sans pareille. Se dire que ce pays regorge de légendes et de croyances reliées au Peuple Caché, aux elfes, trolls, fantômes est de suite chose admise lorsqu’on voit surgir les glaciers, geysers, chutes d’un coin de nature sauvage où se devinent encore les premiers chants de la Terre. L’Islande est une invitation à se ressourcer, à se retrouver, à se poser sur un coin de notre planète, tout ouvert comme le cœur de ses habitants aux monde du Petit Peuple.

Le Cercle d’or est une étape incontournable pour, en une journée, se plonger dans cette terre mystérieuse. Trois lieux principaux ponctuent ce voyage: Geysir, l’impressionnant geyser explosant toutes les dix minutes ; les cascades de Gulfoss vous exprimant toute la force de l’eau dans un pays de feu et de glace et enfin Þingvellir (Thingvellir), le lieu même où les hommes décidèrent de leurs lois, créèrent l’Alping, le premier parlement en l’an 930.  On a donc ici, en un jour seulement, un bel aperçu des forces terrestres et humaines. Mais ce n’est pas tout…

Pénétrer dans les terres islandaises, c’est aussi se rendre compte que seules les côtes sont véritablement habitées. Au cours des heures du voyage, les habitations font place à des cabanes d’été puis, plus rien. car au centre de l’Islande, personne ne vit. Personne ?

C’est bien sûr sans compter les derniers trolls qui viennent encore se désaltérer la nuit sous les larges cascades, les fées et fantômes qui parcourent ces champs de lave et s’en prennent aux fous qui y camperaient, et puis ces elfes qui par centaines, vivent en dedans des rochers, bien à l’abri du tumulte des hommes.

Ces paysages grandioses, cette Histoire courte mais ô combien passionnante deviennent encore plus magiques lorsqu’on sait que 8% des Islandais parlent régulièrement aux elfes et seulement 10% de la population rejette cette idée. Que même les présidents n’oseraient pas les offusquer. Qu’à Kopavogur, on a détourné le tracé d’une route pour contourner un rocher habité des elfes et qu’on déplace toujours un rocher en demandant la permission au Peuple Caché.

Voilà de quoi bien nous faire réfléchir…

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

3 lutineries sur “Sur la trace des elfes d’Islande : Le Cercle d’Or

  • 7 octobre 2018 à 15 h 20 min
    Permalink

    Je ne savais pas que le peuple islandais était aussi respectueux vis-à-vis du Peuple Caché.
    C’est officiel, j’adore ce pays !
    Et merci pour ce bel article sur le Cercle d’Or.

    Répondre
  • 7 octobre 2018 à 15 h 52 min
    Permalink

    J’avais déjà entendu dire que certains Islandais avaient vu des elfes, et que tout le pays était respectueux de toute légende ou croyance en rapport avec les êtres invisibles, le Petit Peuple. En fait, l’Islande est peut-être toute proche de Faërie… En Islande, les elfes, c’est du sérieux… Un peuple cartésien comme les Français ne peut vraiment comprendre, pour la majorité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :