Fées noires & Dames sombres – Les Lamies

Les Lamies

Filles de Lamia, les Lamies ont conservé un goût prononcé pour les enlèvements de jeunes enfants. Pour avoir séduit Zeus, Lamia subira la colère d’Héra qui assassinera ses enfants. Crime ô combien insupportable qui transformera la jeune et belle dame en un monstre affreux. Depuis lors, ses descendantes lamies se nourrissent de la chair tendre des nourrissons qu’elles viennent enlever dans les berceaux jusqu’aux jeunes puceaux, héros qu’elles encharment d’une troublante beauté, masque revêtu quelques secondes avant de dévoiler leurs gueules monstrueuses.

Lamia
Herbert James Draper

 

Lorsque nos enfants grandissent et qu’ils atteignent cet âge où les plaisirs de la nuit les attirent irréductiblement, il est souvent difficile pour les parents de les laisser partir le soir, fréquenter les bals ou les laisser déambuler dans les rues sous l’éclairage de la lune et de quelques rares réverbères. Cela est d’autant plus le cas en ces contrées où les légendes nous mettent en garde contre ces créatures qui rôdent dans les ombres et cherchent à se nourrir du sang ou de l’essence de leur jeunesse. Le côté vil et abject de ces monstruosités ne se présente pas souvent sous les traits de la laideur. Pour appâter une proie, il faut lui montrer de quoi attiser sa curiosité et ne pas présenter une apparence qui la ferait fuir ou la dégouterait. C’est le cas des Lamies qui prennent souvent la forme de belles jeunes filles, un peu perdues, solitaires, naviguant de bal en soirée à la recherche de celui qui finira inévitablement par leur adresser la parole. Si le jeune homme est à leur goût, elles fermeront le piège tendu, pour son grand malheur et celui de ses parents qui, à l’aube venue, trouveront son lit vide, pour toujours.

 

Nikos n’avait pas dix-neuf ans lorsqu’il fut embarqué par plusieurs de ses amis pour la soirée de leur vie. Les garçons avaient reçu l’invitation des mains de superbes jeunes femmes rencontrées à la plage le jour d’avant. Elles leur avaient promis une soirée aussi secrète qu’inoubliable. De quoi éveiller leur désir et convaincre leur témérité. Le rendez-vous avait été fixé sur une des plages au sud de la ville, derrière les rochers. Quand les jeunes débarquèrent, ils y trouvèrent d’autres garçons de leur âge, déjà occupés à festoyer en compagnie d’une vingtaine de filles, toutes plus belles les unes que les autres. L’alcool coulait à flot et l’ambiance monta très vite entraînant le groupe de Nikos dans la folie de cette soirée décidément pas comme les autres. Les jeunes hommes croyaient rêver : de telles filles, on en voyait qu’à la télé ou dans les soirées très privées de stars.

 

Ayant un peu trop bu et trop vite, Nikos s’éloigna vers la mer. Il se jeta dans l’eau. La fraîcheur de celle-ci eut pour effet de le réveiller. Au bout d’une vingtaine de minutes, il retourna à la grotte, mais l’ambiance avait changée. Les filles étaient assises sur les corps des jeunes hommes et les dévoraient. L’une d’elle leva la tête, elle avait les yeux remplis d’une rage meurtrière. La Lamie aperçut Nikos et hurla. Plusieurs créatures foncèrent vers lui. Sur la plage, les vagues frappaient le sable, seules témoins de ce jeune garçon qui courait, poursuivi par une horde de fées assassines.

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

Une lutinerie sur “Fées noires & Dames sombres – Les Lamies

  • 7 avril 2018 à 17 h 18 min
    Permalink

    Pas de bol pour Nikos.
    Dommage qu’on ignore s’il s’en sorte ou non, mais bon, on peut imaginer…
    Dommage que les filles ne soient pas restées à finir leur repas, Nikos aurait pu s’enfuir et revenir chez lui sain et sauf, même si son histoire l’aurait sûrement fait passer pour un fou auprès des gens normaux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :