Cumbria magique – Long Meg et ses filles

Il existe de nombreux cercles de pierres en Angleterre et tous possèdent leurs légendes ainsi qu’une aura particulière. J’ai eu la chance de m’aventurer dans le Nord Ouest, en Cumbria, sur la trace des fées de là-bas et l’écho d’une histoire sorcière ne pouvait qu’attirer mon attention. Suivant un petit chemin menant à une ferme, j’aperçus au loin le mythique rassemblement de cette ancienne ronde de sorcières, de la terrible Long Meg et de ses filles, pétrifiées par un magicien de la région et condamnées à rester figées pour le reste de leur existence…

Se détachant des autres monolithes, Long Meg laisse encore deviner son visage. On dit même que celui qui parvient à compter le nombre exact de pierres dans le cercle n’aura qu’à coller l’oreille à la roche de Long Meg pour l’entendre murmurer quelque formule secrète.

Bien pire est la légende qui prétend que celui qui parviendrait à cet exploit de compter en parcourant le cercle le nombre exact de pierres deux fois de suite libérerait alors les sorcières de leur sort et elles se déchaîneraient, furieuses, sur la contrée, déversant leurs pouvoirs retrouvés sur les descendants de tous ces paysans qui avaient autrefois célébrés leur emprisonnement…

Fort heureusement, un autre sort empêche de pouvoir compter les pierres et à chaque essai, vous vous retrouvez avec un nombre différent. Quoiqu’il en soit, le lieu dégage une belle atmosphère et je me suis vite mis à rêver à ces rondes d’autrefois, distinguant quelques silhouettes à la lisière du bois voisin, n’attendant que le crépuscule pour s’élancer autour des pierres dressées sous une belle et grande lune…

Alors, vous aussi, vous la voyez, Meg la sorcière ?

 

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

7 lutineries sur “Cumbria magique – Long Meg et ses filles

  • 2 janvier 2018 à 14 h 30 min
    Permalink

    Je ne sais pas si c’est d’elle qu’il est question mais sur le côté du monolithe, je vois une femme en entier. Mais bon, il est vrai que je vois des visages, ou des personnes en entier, ou des animaux dans pas mal de choses.

    Répondre
    • 2 janvier 2018 à 14 h 45 min
      Permalink

      Non, là c’est moi, sur l’avant-dernière photo ?
      Je parlais plus du profil que l’on est censé voir sur la dernière 😉

      Répondre
  • 2 janvier 2018 à 17 h 02 min
    Permalink

    Je vois un visage un peu laid se détacher du bas de la pierre sur la première photo…
    Mais oui, je vois bien un profil sur la dernière photo.

    Répondre
  • 3 janvier 2018 à 10 h 35 min
    Permalink

    Moi, je vois deux petits yeux et une ébauche de nez sur le haut de la pierre (dernière photo). Peut-être même une oreille à droite?

    Répondre
  • 3 janvier 2018 à 13 h 53 min
    Permalink

    J’aperçois l’ébauche d’un visage, mais je persiste à voir sur le côté une femme incrustée.

    Répondre
  • 3 janvier 2018 à 13 h 55 min
    Permalink

    PS : je vois bien le profil effectivement en plus du reste. Mais comme je l’ai dit dans un précédent message, je vois souvent des visages ou personnes que d’autres ne voient pas. Trop d’imagination sans doute.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :