Gustave Doré et les fées

Le jour où vous vous trouvez nez à nez avec un tableau ou une gravure originale de Gustave Doré, le monde se dérobe sous vos pieds, votre esprit s’engouffre littéralement dans l’image et vous traversez le miroir.

GustaveDore001

Gustave Doré est né en 1832. Il commence à dessiner très jeune et révèle déjà son immense talent dès ses treize ans. Deux ans plus tard, il travaille pour la presse. Son style fort, précis, titanesque emporte tout. Qu’il s’essaye à la caricature ou à la peinture, chacune de ses esquisses frappe juste. Mais là où le maître excelle, c’est dans l’art de la gravure. Il fera les beaux jours des publications d’Hetzel, soulignons son Enfer de Dante, les Contes de Perrault…  L’artiste s’essayera à presque tous les contes de fées classiques, mais également aux oeuvres mythiques comme celles de Homère, Milton ou Shakespeare. Il laissera à sa mort, en 1883, terrassé par une crise cardiaque, autour de 10.000 oeuvres toutes plus incroyables les unes que les autres.

GustaveDore002

Durant sa carrière, l’illustrateur connaîtra le succès outre-Manche. Véritable vedette en Angleterre, il y ouvrira même sa galerie à Londres.  Alors que le pays s’enflamme pour les fées, Gustave Doré ne pouvait que les peindre à son tour. Voici quelques oeuvres féeriques signées de la main de l’artiste.

 

GustaveDore003

GustaveDore006

GustaveDOre009

GustaveDore008

GustaveDore007

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *