Dans le Jardin de Mélanie Fazi…

jardin-silences-melaniefazi

Je viens de terminer la lecture du Jardin des Silences de Mélanie Fazi. Voilà bien longtemps que je n’avais plus lu d’auteurs contemporains qui manient avec grâce la langue française. Chacune des nouvelles ici réunies fut un instant d’évasion. Mélanie a ce talent, ce don de vous embarquer dans son monde dès le premier mot pour vous lâcher telle une marionnette abandonnée par son manipulateur à la fin de l’ultime ligne. Plusieurs textes possèdent une fin ouverte, confiant au lecteur le soin d’imaginer comment fermer lui-même cette parenthèse, cette fenêtre qui donne sur le jardin d’une vie. C’est parfois très frustrant. Souvent délicieux comme sentiment. Dragon caché et Un bal d’hiver ont ma préférence dans un recueil de grande qualité où aucun texte n’est à écarter. Les mots tissés par l’auteur sont tous placés harmonieusement et il m’est arrivé de nombreuses fois de relire une phrase pour me délecter encore et encore de sa beauté. Une beauté triste, car finalement les vies qui errent dans les jardins de Mélanie sont marquées de solitude, de désertion, de mal-être. Le tout emballé dans une écriture si fine, si vraie que de cette tristesse naît une étrange et exquise merveille. Sur ce, je vous laisse découvrir cet ouvrage que je m’empresse d’ouvrir à nouveau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *