Nouveaux Fantômes bretons – du Laurens de la Barre, éditions PyréMonde

Nouveaux Fantômes bretons, contes, légendes et nouvelles
DU LAURENS DE LA BARRE (E.
)
Editions PyréMonde

Présentation de l’éditeur:

« Les légendes bretonnes sont aussi des Fleurs de Bretagne. Elles sont sœurs des chants de nos bardes et forment le fonds de la poésie primitive des Bretons.

Les recueillir, les publier, c’est donc travailler, non à une œuvre personnelle, mais à une œuvre qui touche à l’intérêt littéraire du pays », déclarait l’auteur en publiant Les Fantômes bretons. Le succès de ce premier livre le poussa à publier ces Nouveaux fantômes bretons en 1881.

Alors laissez-vous entraîner par l’imagination féconde des paysans et des marins de Bretagne qui vous proposent un brin de chemin avec leurs nouveaux fantômes…

Ernest du Laurens de la Barre, avocat, juge de paix, né à Quimperlé (1819-1882), fut un des précurseurs dans la collecte du folklore breton, au même titre que des Hersart de la Villemarqué, Sébillot ou encore Souvestre.

Langue : français — ISBN : 2.84618.573.5 — Code : AVL091 — Format : 14,5 x 20,5 cm — Nbre de pages : 216 — Date d’édition : 2008.

Notre avis:

Encore une petite pépite du XIXe siècle accessible grâce au travail des éditions PyréMonde. Ce recueil suit « Fantômes bretons » du même Ernest du Laurens de la Barre, collecteur né à Quimperlé en 1819 et mort en 1882. Cet ancien avocat et juge de paix s’arma autrefois d’un crayon pour relever, lors de veillées contées, toutes ces histoires merveilleuses qui hantaient les campagnes bretonnes. Après le sucès de son premier recueil, l’auteur renouvella donc ici son exploit. Et c’est à un cortège de fées, de korrigans, de géants et, bien entendu de diables, qu’il donne la parole. On y croise le célèbre géant Hok-Bras, une bonne fée de la fontaine de Barenton, la célèbre chanson inachevée des korrigans… Le tout bien écrit et très agréable à lire. Un livre tout indiqué pour les longues soirées d’hiver qui se préparent…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *