Les Chroniques de Spiderwick, le DVD !

Aujourd’hui, on va vous parler un peu, beaucoup, passionément des Chroniques de Spiderwick dont le DVD vient de sortir. Un monde fabuleux derrière lequel se cache le travail d’un illustrateur génial. Mais avant de poster un billet sur l’illustrateur en question, voici déjà un petit avis sur le film…

Réalisé par Mark Waters
Avec Freddie Highmore, Sarah Bolger, Mary-Louise Parker …
Durée : 1h 37min.
The Spiderwick Chronicles
Paramount Pictures and Nickelodeon Movies

Trois enfants, deux jumeaux et leur grande soeur déménagent à contre-coeur dans une grande maison au milieu des bois. C’était la demeure de leur grand-oncle Arthur Spiderwick mystérieusement disparu et dont la petite fille a terminé à l’asile.

Jared, Simon et Mallory vont y découvrir un livre contenant tous les secrets des elfes, fées et goblins. Mais ce livre est convoité par l’ignoble ogre Mulgarath et sa horde de goblins, crapauds baveux prêts à en démordre avec les jeunes humains.

Nous avons adoré les créatures du film et les petits clins d’oeil au folklore et légendes féeriques (Pain et miel, enfants qui regardent par une pierre trouée pour découvrir l’Autre Monde, etc.).

Un très chouette film pour un bon moment à passer en famille. Un univers à prolonger par les livres de Tony DiTerlizzy et Holly Black dont on vous reparle dans quelques heures…

En attendant, plongez-vous dans le très ludique site officiel du film : http://www.leschroniquesdespiderwick.fr/

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

3 lutineries sur “Les Chroniques de Spiderwick, le DVD !

  • 19 novembre 2008 à 13 h 36 min
    Permalink

    Et ba c’est pas moi qui l’achèterait. J’ai pas du tout aimé ce film.
    L’animation des créatures n’est pas terrible et les persos pas super intéressants. Le scénario a des gros bugs et on ne voit presque rien de l’univers créé. Quand on sait que c’est une suite de 5 romans réduit en un seul film, on comprend pourquoi…

    Répondre
  • 11 février 2018 à 12 h 27 min
    Permalink

    J’apprécie, dans ces pages de blog, ce regard d’enfant qui peut se laisser aller à la magie, à la féérie, sans les confronter au rouleau compresseur réaliste qui lamine toute innocence dans notre « culture ».

    J’y vois un parallèle avec l’article Mur d’Hadrien – Sur les traces de l’Arbre de Robin, car j’ai lu sur Internet des critiques très sévères à propos de ce film, lesquelles sanctionnent le manque de « réalisme », le non-respect de la « vraie histoire de Robin des Bois », etc. Pourquoi pas la « vraie histoire du Père Noël » ?

    C’était une caractéristique typique du Moyen-Âge, de raconter ou d’écrire les histoires en mélangeant le merveilleux et l’historique, le romantisme et le réalisme, à tel point que les historiens s’y perdent encore à tenter de démêler le vrai du faux, la vérité de l’imaginaire.

    Un enfant, qui n’a pas été trop abîmé par la « dure réalité », a ce don fantastique. Donnez-lui un bout d’écorce planté d’une baguette de bois et d’un chiffon, et c’est un fier voilier qui s’élance sur les flots rugissants… « Pavillon pirate à tribord ! Holà, matelots, tous à vos canons… Boum ! Blam ! »

    À mesure que cette faculté de contribuer par sa propre imagination à un spectacle s’émousse, le spectateur devient plus exigeant quant au « réalisme » de l’œuvre.

    On a été trois à brancher notre décodeur « adulteenfant » pour regarder Les Chroniques de Spiderwick, et la magie a fonctionné.

    Répondre
  • 11 février 2018 à 12 h 36 min
    Permalink

    Je déplore beaucoup le commentaire d’Arwen, car en effet, je trouve le scénario du film, certes différent de celui des livres, intéressant malgré tout car les scénaristes ont introduit un sujet qui touche les gens : le fait qu’un membre de la famille abandonne les siens. Cela rend l’histoire d’autant plus touchante et permet aux personnages principaux d’évoluer, en particulier Jared.
    Et le film intègre plusieurs des créatures des livres. Pas toutes, c’est vrai, mais il y en a quand même pas mal : l’ogre, les gobelins, le farfadet domestique, les esprits féériques pouvant se camoufler en plantes, le hobgobelin, le troll-taupe, les sylphes, le griffon… Franchement, c’est pas mal pour un seul film !
    Vraiment, c’est un beau film, le tout avec une bonne petite touche d’humour, du mystère et du suspens pour ceux qui n’ont pas lu les livres avant de regarder le film.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :