Ne jamais tomber amoureuse, de Melissa Marr, éditions Albin Michel

Ne jamais tomber amoureuse
Auteur : Melissa Marr
Traduction: Blandine Longre
Editions Albin Michel
Parution: janvier 2010
Format : 215 mm x 145 mm
384 pages
Prix : 14.00 €

Présentation de l’éditeur:

Aislinn les voit depuis toujours, lui et les siens. Aussi cruels que séduisants, ils se déplacent sans bruit dans le monde des mortels. Depuis quelques jours, l’un d’eux poursuit inlassablement Aislinn. Il chuchote à son oreille qu’elle est l’Élue. Aussi charmée que terrifiée, Aislinn le repousse de toutes ses forces. Jusqu’au jour où il lui révèle pourquoi il a tant besoin d’elle…

« Melissa Marr est la première à donner au genre souvent traité du conte de fées moderne une touche de glamour. […] Même les plus réticents à la fantasy ou aux contes de fées voudront se plonger dans ce livre. » Publisher’s Weekly

Notre avis:

Quant on est un homme, lire un livre arborant une telle couverture n’est pas chose aisée en des lieux publics… Car comme son titre le laisse deviner, c’est une histoire pour les filles et même les jeunes filles ! Le public-cible devrait adorer l’aventure de la jeune Aislinn coincée entre deux mecs, d’une part le beau Seth, d’autre part le sublimissime Keenan, Fé de son état, Ri de l’Eté même ! Voilà bien un ouvrage qui surfe sur les gros succès du moment que tous les ados et autres s’arrachent, cette combinaison de magie et d’amourettes… Mmmh…

Reconnaissons toutefois que le côté féerique est bien amené, bien abordé et que pas mal de choses nous ont plues, à commencer par les oeuvres citées ci et là. Si les lecteurs prolongent le sentier féerique en choisissant de lire les oeuvres d’où ont été tirées les citations ouvrant chaque chapitre, c’est déjà ça de gagner pour le Petit Peuple. Et puis, le fait que les fés (eh oui difficile de traduire fairies en en conservant le masculin pluriel…) aient conservé ce côté pas gentil mais pas méchant est une belle piste exploitée par Mélissa Marr.

Les ados s’en délecteront, les adultes passeront, les fées resteront !

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :