Pâles-de-la-nuit

Dans le Territoire du Belfort, les Pâles-de-la-nuit désigne des fes hantant les étangs. Par exemple, une histoire raconte qu’à l’étang du Rudolfe, à Offemont, un homme aurait été entraîné dans les danses éternelles de ces fées à cause de leur avoir adressé la parole. De danse en danse, les fées, belles demoiselles, se transformèrent en d’affreux squelettes grimaçants… Si vous en rencontrez près d’un étang, passez votre chemin sans dire un mot !

Enregistrer

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :