Fées des houles, sirènes et rois de mer – Editions Ouest France

Fées des houles, sirènes et rois de mer
Françoise Morvan, Paul Sébillot,

Présentation de l’éditeur:

Paul Sébillot a recueilli de nombreux contes mettant en scène la vie de ces mystérieuses fées des houles (le terme houles ne désignant pas les vagues mais les cavernes du rivage). Il découvre ainsi qu’il se trouve en présence d’un groupe de fées qui vivent en clans avec des fées mâles qu’on appelle fétauds et de minuscules lutins guerriers nommés fions ; elles boulangent, font la lessive, bercent leurs enfants et se tiennent prêtes à tout moment à venir aider les humains en détresse ; mais elles peuvent aussi mener des guerres fratricides et nuire aux humains qui ne savent pas comment se conduire avec elles et les créatures qui les côtoient, sirènes et rois de mer.
Pour la première fois rassemblée, la collecte de Sébillot trouve ici l’accomplissement qu’il aurait souhaité lui donner de son vivant : plus de cinquante contes, issus de publications éparses, donnant la première vision exhaustive d’un clan de fées unique au monde. Une plongée dans l’imaginaire populaire, donné dans toute son authenticité.

Biographie :
Agrégée de lettres et docteur d’Etat, Françoise Morvan a publié les œuvres de François-Marie Luzel, le plus grand folkloriste de la basse Bretagne, et des essais sur les fées et sur les lutins. Elle a aussi traduit de nombreuses pièces de théâtre.
Paul Sébillot (1843-1918), le plus grand folkloriste de Bretagne, a recueilli de nombreux contes.

Notre avis:

Posséder les recueils de contes et légendes de Paul Sébillot est un incontournable pour tout amateur de féerie. Il fait partie de ces hommes qui ont eu la chance et l’ingénieuse idée de collecter la tradition orale avant que l’électricité ne mette un terme définitif aux veillées près du feu, propices aux soirées contées.

La Bretagne est une terre emplie de légendes et de mystère. Dans cet ouvrage, Françoise Morvan a rassemblé les textes de Paul Sébillot qui ont attrait aux fées des houles principalement. Les houles étant ces grottes dans les falaises, le long des côtes bretonnes. Le peuple des fées, fétauds, fions, seraines et autres créatures de la côte y vivent. Certes, ils ont disparu. Certains disent qu’ils se sont perdus dans le siècle invisible, le siècle pair pour nous revenir en ces temps de siècle impair. Ceci expliquerait l’engouement très vif pour les fées ces dernières années ? Peut-être… Une raison de plus pour vous plonger ou vous replonger dans la source des fées, ces paroles rapportées de génération en génération, heureusement non perdues aujourd’hui grâce à ces premiers folkloristes. A lire absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *