La Féerie française s’affirmerait-elle enfin ?

Le week-end dernier, j’étais à Monthermé pour le Printemps des Légendes. La qualité des expositions et des artisans n’a eu de cesse de me tarauder. Devant tant de beauté, j’étais bluffé. En repartant, j’avais le sentiment très clair que quelque chose avait changé dans le paysage français. La Féerie serait-elle en train de s’affirmer ? On pourrait le croire à voir tant de merveilles rassemblées en un lieu sans être perdues au milieu de l’habituel brouhaha de certains festivals à gros succès qui nous font passer à côté de ce qui se chuchote au pays de féerie.

photosprintempslegendes72

Merveilleuses créations signées Krystal Camprubi

L’auteur que je suis a ressenti ces créations comme un souffle, une claque, un élan nouveau qui pousse à travailler toujours plus, toujours mieux… Mais la France est-elle prête ? Je veux dire, y aura-t-il suffisamment de personnes au rendez-vous pour soutenir ces artistes, pour acheter leurs œuvres et leur permettre d’en vivre et de pousser encore plus loin leurs créations ? Tout semble encore confus en France. On ne sépare pas trop la féerie de la fantasy, on mélange les genres allégrement et cela donne une soupe incertaine d’où sortent de jolies choses vite rattrapées par le bouillon. La Fantasy française existe mais elle semble se cantonner à la littérature, un peu à l’illustration. la Féerie, elle, doit encore s’affirmer. Elle a pourtant un avantage certain: elle est née du Folklore et le folklore français n’a rien à envier à ceux de ses voisins. Reste une ombre qui plane, menace la création française. celle de voir ces pépites s’en aller pour d’autres contrées où l’art féerique est pleinement reconnu: Pays-Bas, Etats-Unis, Angleterre… Ce serait une vraie catastrophe, tuant le poussin dans l’œuf.

photosprintempslegendes87

Les poupées féeriques remplies de douceur et de sensibilité d’Estherelia

Alors, je me mets à rêver. A espérer que les passionnés de féerie sèment un peu partout les graines de ce merveilleux courant, amènent leurs amis, voisins à s’intéresser à cette kyrielle d’artistes et d’artisans hantés par les fées, les lutins, les légendes… Suis-je le seul rêveur ? Je ne pense pas. Réveillons-nous maintenant pour vivre encore plus d’émerveillement demain, chez nous, sur les terres où couraient autrefois follets, blanches biches et sotais. Repeuplons nos maisons, nos granges de grincements inexpliqués, d’objets disparus et d’aides enchantées. Un chant s’est levé, vous l’entendez ? Ce sont les voix des fées à nouveau éveillées…

4 réponses à “La Féerie française s’affirmerait-elle enfin ?”

  1. Esthérelia dit :

    Merci pour ce bel article qui interpelle et pose de vraies bonnes questions sur le sujet :-)!

  2. Richard Ely dit :

    Et merci à toi pour ces superbes créations, et tout particulièrement cette œuvre tirée du Gothic Faeries de Séverine Pineaux, dès que je serai devenu riche grâce à mes livres (hé hé !), je deviendrai mécène pour m’acheter de si belles créations !

  3. jim colorex dit :

    MERCI POUR CET ARTICLE VIBRANT, ET JE TE RASSURE RICHARD : IL Y A UNE FEERIE FRANCAISE QUI LE RESTERA ET J AUGURE QUE LES ANNEES A VENIR SERONT PLEINES DE BONNES SURPRISES ET D ELANS POUR ENFEER LE PLUS GRAND NOMBRE . AMICALEMENT . JIM

  4. Richard Ely dit :

    Je l’espère Jim, je l’espère. A voir vos merveilles, je me dis qu’on est plus très loin, faut que les mécènes se réveillent et ça explosera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *