De la féerie à New-York City !

New-York ne s’impose pas a priori comme une destination féerique et pourtant… A bien y regarder, cette ville a été marquée par l’un des auteurs qui a le plus apporté d’éléments féeriques aux classiques de la littérature anglaise, Shakespeare.

Deux endroits magiques vous feront rencontrer les fées de Shakespeare à New-York. Le premier se situe dans le jardin botanique de Brooklyn où les plantes des œuvres de Shakespeare ont été rassemblées dans un jardin thématique. L’autre se trouve dans Central Park, un havre de verdure au centre de la métropole américaine.

Outre ces deux jardins, on trouve encore le Puck Building, aux abords du quartier de Little Italy, où le lutin taquin de Songe d’une nuit d’été se pare d’une phrase à l’encontre des humains qui en dit long sur ce que les êtres féeriques pensent de nous ou rappelle que cette mascotte du journal satirique éponyme s’est longtemps moquée des grands et de la vie humaine souvent truculente.

Mais mon voyage à New-York avait un but un peu spécial également, celui de voir le trésor celte qui a bercé mes rêves d’aventurier de la Féerie. C’est bien dans mon Pays des Collines, à Frasnes, dans le bois de Martimont que coule un ruisseau appelé source de l’Enfer au pied duquel on a trouvé un fabuleux trésor celte constitué de pièces d’or et de deux torques en or dont l’un vraiment unique en Europe. De main en main, cette offrande à quelque divinité celte s’est vue enfermée dans un musée new-yorkais… Échappant au regard des habitants de la région, mais pas au mien ! Car, enfin, après tant d’années, je posais les yeux sur ce collier, quelle émotion !

Enfin, si vous passez par l’état de New-York, sachez qu’il y a aussi la Renaissance Fair qui mérite le détour, où l’on croise nombre d’artisans liés à la Féerie http://renfair.com/ny/ et le Faerie Festival qui a pour thème la féerie où des centaines de gens se costument https://www.nyfaeriefest.com/

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

Une lutinerie sur “De la féerie à New-York City !

  • 3 juin 2019 à 13 h 38 min
    Permalink

    Waouh, j’ignorais qu’il y avait tant de choses en rapport avec la féérie à New York.
    Merci pour cet article très intéressant et instructif.
    Par contre, je n’arrive pas à lire ce qu’il y a d’écrit sur la photo du message du lutin : « What fools … mortals … »
    Vous pouvez me donner le message en entier ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :