Fantômes et elfes d’Islande – Le Musée hanté de Stokkseyri

Nouvelle journée, nouvelle étape dans notre exploration de l’Islande sur la trace des elfes et trolls de cette île mystérieuse… Mais cette fois, un drôle de sentiment me taraudait… Nous avions décidé de visiter un musée…hanté ! Les paysages de la région nous accueillirent dans un silence qui n’augurait rien de bon…

 

Des coulées de lave refroidie donnent au paysage une allure de planète abandonnée et il faut bien avouer que la route fit partie de ce voyage vers l’au-delà…

Le village de Stokkseyri n’est vraiment pas difficile à trouver et son allure est digne des enquêtes X-Files. Personne sur le parking, le musée Icelandic Wonders a des allures d’entrepôt lui aussi abandonné. Les larges murs peints en noir font de la bâtisse un lieu étrange, qui vous met le frisson d’emblée.

Pourtant, nous y sommes bien. Les panneaux nous indiquent qu’il n’y aura pas que des fantômes au programme, mais qu’on y trouvera sans doute matière à enrichir notre voyage elfique.

Le musée est en fait séparé en deux parties. Nous réservons celle dédiée aux trolls, elfes et aurores boréales à plus tard et faisons le tour du bâtiment pour trouver l’entrée de la partie hantée.

Petite pose à côté de la mascotte du coin avant de gravir deux étages d’escaliers déserts et nous retrouver dans un grand espace d’accueil plongé dans les ténèbres où une jeune fille, très blanche, nous accueille d’un timide sourire et nous tend des écouteurs en nous indiquant l’entrée du parcours hanté.

Une voix lugubre nous guidera dans ce dédale de petites salles où des mises en scène seront commentées, en français, nous en apprenant plus sur différentes histoires de fantômes islandais.

Les fantômes ici ne sont pas gentils. Non, plus vivants que morts, ils s’en prennent aux gens, tentent de les étrangler et font souvent de grosses colères. Mieux vaut les laisser où ils sont !

A la sortie, une demi_heure plus tard, je jette un coup d’œil à une carte pointant les différents lieux hantés d’Islande. Malheureusement pas de documentation à emporter. La boutique souvenirs que nous visiterons plus tard étant mieux dotée en chaussettes et écharpes qu’en sources intéressantes. Un premier bémol.

 

Place à la seconde partie de notre visite, qui, pour moi, était la plus essentielle bien sûr.

Mais là, second bémol. Si l’intérieur d’un rocher elfique fut un chouette moment, histoire de bien se représenter la richesse du dedans, le reste du parcours était vraiment maigre. Bien peu de choses à se mettre sous la dent pour un chasseur de fées…

Mais il est vrai que d’aller voir des elfes dans un musée n’est peut-être pas l’idée du siècle. L’artifice ne pouvant remplacer la randonnée nature au cœur des légendes.

Nous quittons donc Stokkseyri et son musée qui ne demeureront pas en nos mémoires comme le moment fort de ce voyage et reprenons la route vers ces coins de nature où tant de surprises nous attendent encore…

   – Le

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

2 lutineries sur “Fantômes et elfes d’Islande – Le Musée hanté de Stokkseyri

  • 7 février 2019 à 11 h 28 min
    Permalink

    Souvenir périssable pour ce petit coin à touristes, en somme… Ravi que les gnomes vous laisse le temps d’écrire une petite chronique. En espérant qu’ils vous libèrent bientôt, il doit faire froid dans les grottes en cette saison…

    Répondre
  • 11 février 2019 à 9 h 18 min
    Permalink

    Dommage que le musée n’ait pas apporté plus que ça.
    Il est vrai que les elfes et autres créatures magiques sont plus à l’aise dans leur milieu naturel que dans un musée bâti par l’homme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :