Voyage en Islande sur la trace des Trolls à Fossatún

Suite de nos aventures en terres islandaises. Cette fois, direction Fossatún, à deux heures de route, au nord de Reykjavík. Un ami m’avait évoqué une balade sur le thème des Trolls, ce qui m’avait évidemment décidé à suivre cette direction. Une fois sortis de la route principale, le paysage qui s’offre à nous est tout bonnement majestueux. Des montagnes couronnées de nuages, de vieux volcans endormis (ou pas…), des glaciers… Tout respire la majesté et c’est vrai que de tels paysages semblent liés à la stature gigantesque de ces fameux Trolls du Grand Nord…

Pour trouver cette balade trollesque, il faut descendre sur le parking de l’hôtel Country, on arrive vite sur le parcours des Trolls qui longe une rivière et les réputées Chutes des Trolls.

Une petite structure attire nos regards, Est-ce la niche du chien du coin ? A l’intérieur des os rongés… De quoi nous mettre le frisson, et si ce n’était pas un chien…

La vallée s’ouvre à nous, l’air est pur, et au loin un chant, comme un grondement se fait entendre. Pourtant ne dit-on pas que les Trolls demeurent bien à l’abri de la lumière du soleil le jour ? Se cachant sous les ponts, dans des grottes, dans l’ombre qui les protègent de cette malédiction de se retrouver pétrifié au moindre rayon ? Néanmoins, en ces terres sauvages, il vaut mieux toujours rester prudent et se méfier des légendes…

Le chemin est bordé de panneaux contant l’histoire du dernier Troll ayant résidé en ces lieux. Tiré d’un album illustré vendu un peu partout sur l’île, un album qui lui aussi me faisait de l’œil depuis un certain temps sans m’être encore décidé à le prendre…

Gryla, la gardienne des lieux, veille sur les alentours et son énorme marmite. Elle semble attendre qu’on lui dépose une offrande, mais laquelle ?

Pas de doute, nous sommes bien sur le territoire des Trolls, tout nous le rappelle…

Et bien voilà, l’offrande a été faite. J’avoue qu’être dévoré ne me plaisait pas trop comme idée. Après un brève discussion et quelques grognements, j’ai pu échanger ma vie contre les pains au chocolat de mon déjeuner… Tant pis…ou tant mieux !

Nous remontons vers les chutes de ces Trolls légendaires qui donnèrent leur nom à la région.

D’autres panneaux encore, mélangeant l’origine des Sagas, ces histoires islandaises et des légendes de Trolls… Notez qu’ils ont été traduits en plusieurs langues, dont le français, s’il vous plaît !

L’hôtel est en vue. Quelques gargouillis se font entendre. Un Troll ? Non, mon ventre qui s’exprime sur la lâcheté de mon geste d’avoir abandonné mes petits pains à l’ogresse. Direction l’hôtel et son restaurant pour une bonne soupe maison !

A l’intérieur, nous serons servis par un homme tout en sympathie qui se révélera être l’auteur du livre « Le Dernier Troll », Steinar Berg. L’homme nous raconte que lorsqu’il est arrivé en cet endroit extraordinaire, il s’est demandé pourquoi on le liait aux trolls. Cherchant en vain la légende attachée au lieu, il se désespérait de résoudre l’énigme quand, un soir, assis sur sa terrasse, il vit distinctement sur les rochers bordant la rivière, une tête de troll, aussitôt suivie par une autre… Il eut alors l’intuition de son livre, contant la mésaventure du dernier d’entre eux.

 

Le restaurant est décoré d’une collection de disques immense et d’illustrations issues des livre de Steinar Berg.

A mon tour, assis sur la terrasse, je scrute les bords des chutes quand mon regard s’accroche au visage du dernier Troll de Fossatún. C’est lui, c’est bien lui, celui-là même qui déclencha la belle histoire contée par l’auteur, maître des lieux, qui nous a doté d’une chouette dédicace lors de notre départ, dans un exemplaire de son livre, finalement mien.

Nous reprenons la route, vers d’autres lieux de ce pays qui nous réserve décidément bien des surprises…   

Richard Ely

Né en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J'ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l'université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen... En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d'encyclopédies, de livres, d'albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

4 lutineries sur “Voyage en Islande sur la trace des Trolls à Fossatún

  • 8 novembre 2018 à 8 h 33 min
    Permalink

    Merci pour ce reportage, ce pays est magnifique. J’ai déjà vu des reportage sur lui et ça donne vraiment envie d’y aller. Un pays pas encore pollué par une civilisation et un tourisme intensifs.

    Répondre
  • 8 novembre 2018 à 9 h 32 min
    Permalink

    Que c’est beau…
    L’Islande est vraiment un pays plein de magie !
    Tiens, je ne savais pas que les Trolls avaient des sabots (la statue de Gryla).

    Répondre
    • 9 novembre 2018 à 13 h 19 min
      Permalink

      C’est que Gryla n’est pas vraiment un troll, c’est plus une ogresse…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :