Entrez dans l’Imaginarium de Mademoiselle Lili !

Il y a peu, nous avons découvert le projet L’Imaginarium. Une série de vidéos Youtube qui parlent de la féerie.  Les premières créations nous ont de suite convaincues de vous présenter ce beau travail signé Mademoiselle Lili. Petite rencontre avec celle qui vous entraîne dans le monde des fées, elfes et lutins !

En quelques mots, en quoi consiste le projet Imaginarium ?
Il s’agit de faire découvrir la féerie folklorique à travers une série de chroniques vidéos publiées sur Youtube.

Quelle est votre ambition pour le projet, ce que vous proposerez dans la suite, ce dont vous aimeriez traiter dans le futur ?
Mon objectif est de créer une chaîne sur l’imaginaire, plus précisément le merveilleux, et j’aimerais qu’elle soit la plus complète possible. L’Imaginarium est la toute première série de chroniques qui la composent, mais elle ne sera pas la seule. Actuellement, je travaille sur une autre série, qui sera diffusée à partir de septembre en parallèle de l’Imaginarium, qui s’appellera Tout Conte d’fée qui traitera des contes de fées, mais je crois que le titre est assez explicite, et plus tard, j’aimerais également faire des chroniques sur le roman de fantasy.

L’un de mes rêves serait de faire des vlogs (ndlr: ou vlogue, soit un blog de vidéos) documentaires où je parcourrai, filmerai et commenterai des lieux théâtre de légendes à travers la France. Et si ce projet voit le jour pourquoi ne pas étendre l’aventure à travers l’Europe ! Mais pour l’instant ce projet n’est qu’au stade du rêve.

Une chose semble vous tenir à cœur, le fait que les êtres féeriques ne sont pas que ce que nous montrent les dessins animés…
Je suis née en 1983, je fais donc partie d’une génération qui a profondément été baignée dans les dessins animés. Et je dois l’admettre : j’ai toujours bien aimé ça … Cependant, j’ai toujours été déçue de comment y
était représentée la féerie. Peut-être que le terme « toujours » est un peu exagéré … mais je n’arrive pas à me souvenir d’avoir ressenti cet émerveillement si particulier.

Ce qui me dérange, ce n’est pas tellement les dessins animés en soi, mais le fait que les fées y soient forcément des personnages froufrouteux à dominance rose, turquoise et mauve destinées exclusivement aux petites filles ; que les lutins et les gnomes soient le plus souvent les comiques de service … Du coup, cela est resté dans l’imaginaire collectif : la féerie est un monde mignon et gentillet destiné seulement aux enfants … Et cela est bien dommage.

À travers mes vidéos, j’espère contribuer, à ma petite échelle, à ce que le petit peuple soit de nouveau pris au sérieux.

Combien de temps prend la création d’une vidéo ?
Pendant quatre mois, j’ai écrit les vidéos que je comptais faire dans l’année. Cela m’a demandé pas mal de recherches et aussi de créativité. Lorsque je trouvais plusieurs versions d’une même légende, par exemple, je
les fusionnais pour en créer ma propre version, à partir de ma propre interprétation. J’essayais autant que possible d’éviter de faire du copier/coller de ce que je lisais. Mais en même temps j’essayais, de rester fidèle à l’esprit de la féerie folklorique.

Quand tout a été écrit, j’ai commencé à tourner et monter mes vidéos au fur et à mesure. Vu que je travaille à côté et que j’ai trois enfants, cela me prend en moyenne un mois par vidéo, parfois un peu moins. À l’heure
actuelle j’ai presque fini toutes les vidéos que j’ai prévu de diffuser jusqu’en juin et j’ai commencé à écrire celles qui seront diffusées à partir de septembre. Bref c’est un travail de longue haleine.

Comment en êtes-vous venue à la féerie ? Y a-t-il un élément particulier qui vous a attiré vers ce petit monde ?
Je crois que j’ai été fascinée par les fées dès mon plus jeune âge. Sur le plan littéraire, le merveilleux a toujours été mon genre de prédilection. Tout d’abord à travers les contes de Perrault, de Grimm et d’Andersen. Puis
progressivement vers les romans de fantasy. Des films tels que Légendes ou Willow m’ont complètement fascinée, plus tard ce fut l’adaptation du Seigneur des Anneaux par Peter Jackson. J’ai ensuite découvert Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare qui fut l’une de mes pièces préférées. Puis un jour, ma meilleure amie m’a offert, à son retour de vacances en Ardèche, une petite fée en résine. Cette petite fée avec sa robe de feuillage et ses ailes de papillon a provoqué en moi une sorte de déclic. Quand je suis entrée à l’université l’année suivante, j’ai entrepris d’approfondir mes connaissances sur les fées. C’est ainsi que je me suis retrouvée avec entre mes mains le premier tome d’À la recherche de Féerie. En parcourant les illustrations de Jean-Baptiste Monge et d’Erlé Ferronnière, j’ai enfin eu la révélation que je recherchais plus ou moins inconsciemment : j’avais enfin sous mes yeux la représentation du Petit Peuple tel que je me l’étais toujours imaginée. Et depuis ma bibliothèque n’a cessé de se remplir : les encyclopédies de Pierre Dubois, des livres d’Edouard Brasey, Claude Lecouteux, Jean Markale ; les illustrations de Sandrine Gestin, Pascal Moguérou, Brian Froud, Alan Lee … Chaque fois que ma mère visitait une région et qu’elle tombait sur un recueil de légendes locales, elle me le rapportait et en même temps, je farfouillais du côté d’Émile Souvestre et de Paul Sébillot. Puis plus tard, j’ai découvert La Démonologie de Walter Scott et Le Dictionnaire Infernal de Jacques Collin de Plancy. Bref, je suis toujours à l’affût d’en apprendre un peu plus et je continue peu à peu ma collection de livres sur la féerie.

Le site de l’Imaginarium : http://monimaginarium.com/

Richard Ely

Né en Belgique, j’ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier. J’ai ensuite étudié les fées, elfes et lutins à l’université tout en croisant les chemins de Pierre Dubois, Claude Seignolle, Thomas Owen…
En 2007, après avoir parcouru bien des forêts et des légendes, je crée Peuple Féerique. Spécialiste du folklore féerique, auteur d’encyclopédies, de livres, d’albums, je poursuis mon exploration de ce Petit Monde de Merveilles pour le partager avec vous.

3 lutineries sur “Entrez dans l’Imaginarium de Mademoiselle Lili !

  • 17 avril 2017 à 9 h 45 min
    Permalink

    J’aime beaucoup cette interview et ces vidéos !
    Si seulement on avait des émissions comme ça à la télé, ce serait si bien…
    Mademoiselle Lili a vraiment de très bonnes idées, et j’espère qu’elle réussira à mener tous ses projets à terme avec succès.

    Répondre
  • 17 avril 2017 à 13 h 23 min
    Permalink

    Merci pour ce reportage M. Ely,

    J’aime beaucoup la façon que Mademoiselle Lili a de conter les histoires du Peuple Féerique. Je pense que je vais aller sur sa chaîne sur Youtube.
    J’espère qu’elle pourra mener son projet à bien et qu’elle rencontrera beaucoup de succès.

    Il y a encore des contrées où l’on croit dur comme fer aux Petit Peuple, l’Islande, la Finlande et, sans doute un peu moins quoique, en Ecosse et en Irlande.

    Bonne journée

    Répondre
  • 18 avril 2017 à 18 h 03 min
    Permalink

    Merci pour le lien! Je vais de suite voir ces vidéos.
    Bonne fin de journée

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez les fées !

Abonnez-vous pour ne rien manquer...

%d blogueurs aiment cette page :