Les Féeries du Bocage 2016 : souvenirs d’un merveilleux weekend !

Ce weekend, j’étais invité aux Féeries du Bocage. Organiser un festival du Merveilleux en pleine campagne est un sacré défi, mais lorsque les crues suite aux intempéries et la grève de la SNCF s’en mêlent, il y a de quoi devenir fou. Malgré tout, les organisateurs bénévoles de ce festival ont tenu bon et je leur dois de commencer par les féliciter ! Ils avaient le sourire et le dynamisme qui ont certainement contribué à chasser les nuages gris et nous arroser de quelques rayons de soleil le dimanche. Merci également aux visiteurs qui ont bravé toutes les péripéties du monde réel pour trouver le chemin qui mène à Féerie installée à Dormelles le temps de ce super weekend !

 

feeriesdubocage_8100

Les Féeries du Bocage, c’est l’un des grands rendez-vous des amoureux des fées, elfes et lutins. On y trouve de tout : auteurs, illustrateurs, artisans, conteurs… La sélection rigoureuse des exposants, le soin apporté par l’équipe organisatrice se font de suite sentir par la qualité des objets et œuvres présentées. Tout est beau, et la variété des choses nous fait entrevoir toute la richesse de ce thème qu’est la féerie. Ici, pas de gros guerriers en armure ou de saucisses fumées toutes les deux échoppes, on est dans la finesse, le bijou rare dont la nature environnante, à deux pas de la mystérieuse et magique forêt de Fontainebleau est un écrin idéal pour accueillir tout ce petit monde… En deux mots, les lutins s’y sentent bien !

feeriesdubocage_8105

feeriesdubocage_8108

feeriesdubocage_8109

feeriesdubocage_8114

feeriesdubocage_8119

feeriesdubocage_8120

feeriesdubocage_8123

C’est donc un public ravi, très souriant, serein, qui parcourt les allées du marché artisanal comme de l’espace intérieur où je me cachais, tendant l’oreille à ces sons de violon et de harpe qui nous ont enchanté pendant les deux journées du festival… J’ai été ravi de bavarder avec Krystal Camprubi (Tu as un superbe univers !), Laurent Peyronet (Joyeux anniversaire !), Godo (Joyeux anniversaire, un tipeu en retard…), Lawrence Rasson et Caroline Duban (Merci pour la dédicace !) et même Brucero, malgré ses menaces. En effet, ce dernier m’a gentiment proposé de diminuer mes souffrances (de façon définitive) suite à la chute dans l’escalier qui m’avait doté de deux entorses et d’un joli blocage de dos…

feeriesdubocage-8106

A l’entrée de l’espace des auteurs et illustrateurs, j’avoue avoir été saisi par mes livres qui occupaient une large place chez le libraire (merci à lui!) et du coup, j’ai transpiré sur les dédicaces 😉

librairefeerie_8154

Grand moment de rencontre, celui avec la délicieuse Séverine Pineaux dont la réputation de gentillesse égale le talent. J’ai pu vérifier, réputation amplement méritée ! Ce fut un plaisir de servir à vos côtés, Dame Séverine…

 

severinepineaux_8157

Et puis, un festival n’est rien sans la rencontre avec les lecteurs. Vos sourires, vos mots trop gentils, en revoir certains (Hein, Estelle ;-)), en découvrir d’autres, entendre parler de « Booktueuses », échanger quelques bons mots, plaisanter sur la Laurène et l’Alsace, se brancher sur radio Arcadie avec Patricia, discuter botanique avec François… Un festival riche, très riche en émotions…

richardely_8156

Enfin, dédicacer aux côtés de la souriante Véronique Barrau, Reine du cachet, Impératrice de la « Bonne Garde du stand quand Monsieur Richard Ely s’éclipse dans la Forêt de Fontainebleau », Dénicheuse de projets et de noms abracadabrants… Merci à toi pour ta sympathie et ta  bonne humeur !

richardely-veroniquebarrau

Et vous avez vu comment nous étions souriants et polis ?

feeriesdubocage_8099

 

Bref, les Féeries du Bocage, c’est un aller plein de doutes, de craintes, les pieds dans l’eau et un retour avec du soleil au-dessus de nos têtes et plein le cœur…

 

2 réponses à “Les Féeries du Bocage 2016 : souvenirs d’un merveilleux weekend !”

  1. Estelle dit :

    Olala comme je suis touchée par votre petit clin d’oeil, cela me va droit au coeur et me fait très plaisir !
    Un magnifique festival, en effet, qui nous a aspiré d’une traite dans le monde de la féerie, tant de choses à découvrir et à vivre, que de moments magiques ! J’ai adoré et il me tarde déjà d’assister à la prochaine édition 🙂
    Pour patienter, je ne cesse d’admirer votre magnifique lapin lutin (ou lutin lapin?) qui, malgré une jambe plus courte que l’autre, est digne d’entrer dans l’un de vos prochains ouvrages 😉
    Mille mercis à tous ces artistes qui font naître, renaître et qui subliment tant la féerie et ses nombreuses facettes, et merci encore à vous, Mr Ely, pour votre gentillesse et votre bonne humeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *