Pays Basque féerique : Le Pont des Laminak

A force de tourner et retourner sur les chemins montagnards du Pays Basque, on voit du Lamina partout. Café des Laminaks, Auberges des Laminaks… Là une église bâtie par eux, ici un dolmen sous lequel, ils résident encore dit-on. Enfin, nous nous arrêtons à Licq et découvrons un des ponts construits par les Laminaks.
pontdelicq04

Ce pont auquel il manque une pierre ne fut donc jamais achevé. Pourquoi ? La légende nous répond…

pontdelicq06

Les gens de Licq avaient besoin d’un pont, grand, beau et solide. Ils en appelèrent aux Laminaks connus pour leurs talents de bâtisseurs. En échange de leur travail, toujours exécuté en une nuit et en une nuit seulement, les lutins exigèrent pour seul paiement, la plus belle fille du village. Le deal fut passé : si les Laminaks terminaient le pont avant l’aube, la fille était à eux ! Ni une ni deux, les courageux nains posèrent pierre sur pierre. L’édifice était presque achevé quand, au moment de poser la dernière pierre, le chant d’un coq retentit. Les Laminak fuirent laissant le pont aux habitants et la belle à son fiancé. Un fiancé qui s’était arrangé, quelques minutes plus tôt, à faire chanter le coq de sa basse-cour…

pontdelicq07

Une réponse à “Pays Basque féerique : Le Pont des Laminak”

  1. Christiane dit :

    Pas sympa le fiancé. Un marché est un marché. Mais bon s’il était amoureux on peut l’excuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *