Extraordinaire découverte dans la Mer de Chine : la preuve de l’existence passée des sirènes !

mermaids-true

L’article a fait sensation dans les milieux scientifiques et populaires chinois et japonais. Il y a deux ans, un pêcheur japonais remontait dans ses filets ce qui semblait être un squelette de sirène. Le corps présentait en effet une partie humaine et se terminait par un appendice caudal ressemblant fort à une nageoire. Au bout de deux années, les scientifiques envoyés sur place ont découvert un tas d’ossements des plus extraordinaires. Les quotidiens d’Asie en parlent ce matin : c’est « plus d’une vingtaine d’ossements de créatures mi-humaine, mi-poisson qui ont été découvert dans les abysses de la Mer de Chine ».

« Cela rend plausible les légendes à propos des sirènes. Tout ce qu’ont rapporté les marins d’autrefois, les grands explorateurs à propos de ces femmes qui apparaissaient au large, près de leurs navires pourrait se révéler vrai » a déclaré Monsieur Guang Jing, porte-parole des autorités scientifiques chinoises.

Voilà une vraie bonne nouvelle pour les amis de Féerie !!!

3 réponses à “Extraordinaire découverte dans la Mer de Chine : la preuve de l’existence passée des sirènes !”

  1. Estelle dit :

    Mr Ely fêterait-il dignement le 1er Avril ? ^_^
    En tout cas, fake ou pas, moi je m’en fiche, je n’ai pas besoin de preuve pour croire en la magie et en la féerie, je sais qu’elle est là, tout autour de moi, et qu’il suffit de changer le regard que nous portons sur le monde pour l’apercevoir 🙂
    N’empêche, les photos sont carrément bien faites, et je trouve ça chouette que ce genre d’article voit le jour, vrai ou faux, au moins on parle de ces magnifiques créatures et ça, c’est carrément génial :-p

  2. Joëlle Doorewaard dit :

    Poisson d’avril très romantique! Génial, je partage l’URL 😉

  3. Christiane dit :

    Très joli poisson d’avril. Mais pour moi elles existent tout comme les fées, lutins et autres êtres du Petit Peuple. Pas besoin de scientifiques pour me le prouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *