Des lutins farceurs…

J’exerce un métier difficile. Passionnant, mais difficile. Travailler dans le domaine de la féerie n’est vraiment pas chose aisée. Je ne me plains pas de mon milieu de travail. Non, non, le cadre est enchanteur, certes, je l’admets volontiers. Et voir défiler des fées toute la journée n’est point chose déplaisante. Mais certains collègues ont l’humeur un peu trop… farceuse, voyez-vous ! J’ai beau vouloir me concentrer sur le prochain sujet de mon livre, il y en a toujours un pour vous grimper dessus et vous tirer les poils de la barbe, renverser votre café sur le clavier ou s’amuser follement à cacher le livre que vous cherchez. Non, je ne fais décidément pas un métier facile.

Richard Ely

Richard Ely on FacebookRichard Ely on InstagramRichard Ely on PinterestRichard Ely on TwitterRichard Ely on Youtube
Richard Ely
Richard Ely
Né en 1974 à Gent, en Belgique, j'ai passé toute mon enfance à Ellezelles, village sorcier, ce qui m'a lancé sur la trace des fées, elfes et lutins au travers de mes études universitaires. Sur mon chemin, j'ai eu la chance et l'honneur de croiser trois personnes qui ont façonné mon regard sur ce Petit Monde : Thomas Owen, Pierre Dubois et Claude Seignolle.
Tour à tour écrivain, journaliste, ethnobotaniste, guide nature, j'ai vécu intensément cette passion en créant des magazines fantastiques, des expositions, des festivals, mais aussi en proposant des sorties nature à la découverte des fées et lutins. Depuis 2007, j'écris des livres, encyclopédies et albums illustrés autour de la féerie tout en tenant le blog spécialisé Peuple-feerique.com

Related posts

2 thoughts on “Des lutins farceurs…

  1. Tu as raison…Très dur ce métier, mais en même temps , comme tu le dis si bien, quel bonheur de vivre dans ce monde……. Alors même si tu as des soucis avec quelques Lutins farceurs…..Ce n’ est pas si important hihihi. Par contre mon soucis à moi que je voulais te soumettre est le suivant , régulièrement disparaissent des chaussettes chez moi…Connaissant le Lutin des chaussettes je les attache fermement avant de les mettre dans mon chaudron laveur…Et j’y ajoute quelques belles chaussettes seules, belles pièces uniques, qui devraient plaire à mon Lutin!!!! et bien que nenni….Les paires ont sa préférence et mon Prince Licorne , doux compagnon , part dorénavant au combat avec des chaussettes dépareillées….Ce qui pour un Prince, tu en conviendra, est peu courtois envers l’ ennemi, qu’il pourfend joyeusement…..Alors vite de l’ aide …as tu une solution????? Féeriquement à toi La Fée Bleue

  2. Je n’en vois qu’une: n’acheter que des chaussettes de la même couleur, toujours !

Leave a Comment