Festival Printemps des Légendes 2010, le rendez-vous féerique à ne pas manquer cette année !

Après une première édition en 2009 pleine de surprises qui avait pleinement réussi son pari d’un festival 100% féerique au coeur de la très belle région des Ardennes, l’association La Nef des Fées remet le couvert en 2010 avec un projet encore plus ambitieux, un programme encore plus attrayant et une kyrielle d’invités que tout amateur de féerie rêvait de voir concentré en un petit week-end. Le Peuple féerique y sera les 23, 24 et 25 avril 2010 et vous y donne rendez-vous! En attendant, nous avons posé quelques questions à Hervé Gourdet, fondateur du festival et l’un des organisateurs de cette deuxième édition.

 

Après une première édition qui a séduit les invités et visiteurs, avez-vous gardé la même formule pour cette deuxième édition ou avez-vous modifié certaines choses ?

La formule festival de féerie « en bordure de forêt » a beaucoup plu l’année dernière… l’idée étant d’inciter le public à sortir du salon à un moment donné et aller découvrir la région, les Ardennes et les vallées de Meuse et Semoy (Semoie pour la Belgique) De nombreux sites liés aux légendes sont à visiter…

La formule « spectacles à la carte » a également beaucoup plu. Nous allons l’améliorer… Un système pour toutes les bourses ou chacun pourra s’y retrouver…

Les changements par rapport à l’édition 2009 sont l’élargissement à des lieux supplémentaires, par exemple l’abbaye de Laval Dieu, située à 100 m à peine du salon du livre qui accueillera les animations (village viking, jeux, etc.). C’était nécessaire car nous avions eu un phénomène d’engorgement sur le salon l’année dernière…

Nous pourrons noter également le grand rapprochement avec la Belgique cette année… et avec notre « soeur-forêt » la magique « Brocéliande » en la personne de Madame Claudine Glot… Rapprochement qui me touche énormément et dont je suis très fier. Ensuite, il y a la création d’un premier prix littéraire « Oriande » pour récompenser des ouvrages de « féerie ». De nombreuses expositions en amont et pendant le festival et encore de nombreuses surprises. En bref les Ardennes réveillent leurs légendes ».

La première édition a accueilli 4500 visiteurs. Vous attendez combien de visiteurs pour cette édition-ci ?

Nous espérons 30 % de visiteurs en plus. Aux visiteurs de l’année dernière s’ajoutera un public « hors région », un public motivé et fan de ce sujet. C’est le fruit du bouche à oreille très positif de la précédente édition.

Cette deuxième édition prend pour thème la féerie nordique et les 4 fils Aymon. Pourquoi cette double thématique ?

L’idée est de faire découvrir les légendes ardennaises par le biais d’un festival à thème plus général. L’idée étant d’attirer le plus large public autour d’un thème « général » et « fédérateur » et inviter le jour venu ce public à entrer en profondeur sur un sujet moins « médiatique ». C’est à mon sens une façon d’attirer et de faire découvrir un volet du « patrimoine féerique » moins « connu ».

J’ajouterai si on reste sur le sujet des 4 fils Aymon, qu’il existe de grands points communs entre l’histoire des 4 fils Aymon et certaines légendes scandinaves (comme avec les légendes arthuriennes d’ailleurs). Mais souvent le commun des mortels ne le sait pas. Le but de cette double thématique est de résoudre ce manque d’informations et d’entrer dans la découverte.

Côté auteurs, vous avez réussi à inviter tous les grands représentants de la féerie en France…

Pas tous malheureusement, on aimerait bien. Bientôt les auteurs étrangers on espère.

Nous avons à peine cherché car non seulement les auteurs présents l’année dernière voulaient revenir, mais nous avons reçu de très nombreuses demandes de nouveaux participants. C’est extrêmement difficile de refuser le plus souvent.

Côté animations, quels sont les grands moments à ne surtout pas manquer ?

Le village viking. Les jeux pour petits et grands enfants, car ça manquait beaucoup lors de la première édition.

La soirée spectacle d’ouverture du vendredi soir consacrée aux 4 fils Aymon.

La présence du groupe suédois DRAM. Dont la musique dégage de la féerie et ce sans artifices visuels. La remise des prix « Oriande » dont « l’Oriande d’honneur » qui sera remis à …..? (Faudra venir voir 😉

À un peu moins de deux mois du festival comment se sent-on ? Que vous reste-t-il à faire maintenant ?

On se sent extrêmement tendu. La seconde année est la plus difficile car « On nous attend au virage ! ». Mais dans l’ensemble ça se passe plutôt bien. Il nous reste un gros travail de coordination, ne rien laisser au hasard pour être efficace au maximum en terme d’accueil des visiteurs et invités. Ne pas décevoir, c’est ça le plus stressant.

Où peut-on obtenir les détails pratiques sur le logement, le chemin à prendre pour trouver cet endroit magique ?

Le mieux est de contacter l’office de tourisme de la communauté de commune Meuse et Semoy à l’adresse suivante http://www.cc-meuse-semoy.com/

Propos recueillis par le Peuple féerique en mars 2010

Et pour tous les curieux du programme en détails : http://printempsdeslegendes.com/

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *